Nikkei Marketing Journal

En vogue en France en ce moment, les «home organiser», qui conseillent pour la réalisation d’espaces de vie confortables et fonctionnels.

Cyrille Frémont, a été la première, il y a 2 ans, à y exercer cette profession, bien connue au Canada et aux États-Unis. « Mon rôle, dit-elle, est d’aider à créer un espace de vie paisible et pratique tout en évitant d’y garder les éléments inutiles ».

La plupart de ses clients, dont 80 pour cent sont des femmes, ont entre 30 et 60 ans et ne veulent plus être possédés par leurs possessions ou sont des personnes - nouveaux mariés, divorcés, retraités ou autres – qui changent de vie et veulent trouver un espace de vie adapté.

Premier pas : elle va chez eux pour apprécier la situation. Après environ 1 h 30 de discussion, elle fait une estimation, le tarif de base étant de 75 euros l’heure. En général cela prend une journée :

- d’abord, vider avec le propriétaire les meubles et les placards, les affaires inutiles étant données, rangées dans une cave ou jetées ;

- ensuite, décider comment disposer les meubles puis placer les objets aux bons endroits.

Les critères pour faire le tri entre les affaires que l’on veut mais ne peut jeter sont « à quoi cela sert-il ? » et « en ai-je vraiment besoin ? ». Selon Cyrille Frémont, il est en effet, pour des raisons psychologiques, difficile de se séparer d’objets gardés pour des raisons sentimentales comme les souvenirs, les cadeaux de personnes chères. Pour arriver à une décision, elle explique souvent que, même si on abandonne les objets, on n’abandonne ni le souvenir ni l’affection de ces personnes.

Pas de commentaire (Laissez un commentaire »)

Pas encore de commentaires.

Laissez un commentaire

XHTML (vous pouvez utiliser les tags suivants) : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong> .