Revue de presse de Fabrice Drouelle

Et décidément, le mois de mai inspire “Le Figaro”, qui nous apprend qu’en ce mois situé au coeur du printemps, les Européens adorent le ménage du même nom. La tradition du grand nettoyage du printemps a la vie dure…
Et c’est d’abord une question de psychologie : après une longue période d’hibernation, commence la saison du changement et du renouvellement…Ce qui passe par le ménage, les objets nouveaux qu’on achète, et les vieux qu’on jette…Ou qu’on donne, si on veut servir à quelque chose. D’ailleurs, Maya Lebas nous rappelle l’origine du grand nettoyage de printemps…Une belle histoire, qui puise ses racines dans cette coutume observée par nos aïeux…Après l’hiver, ils éprouvaient le besoin de récurer leurs intérieurs, chauffés au bois et recouverts d’une fine pellicule de suie.

Et voilà qu’aujourd’hui, les tâches ménagères, longtemps considérées comme aliénantes, sont devenues une espèce de must…Selon un sondage, réalisé au Royaume-Uni auprès de 2.000 Anglaises, manier l’éponge et le balai relèverait, en effet, de la thérapie contre l’angoisse…
Ce serait même une manière de contrôler sa vie.

Quant au grand nettoyage de printemps, qui est aussi le grand rangement de printemps…
Ce qui, du reste, en fait paniquer certains…
A tel point que Cyrille Frémont, par exemple, en a fait son métier : elle est home organiser.

“Les clients m’appellent, témoigne-t-elle, pour que je les aide à trier et à jeter, parce qu’il faut savoir que cet acte n’est pas anodin…Pour certains, il renvoie à la peur de manquer, à l’angoisse du vide et de la solitude. Autrement dit : dis-moi comment tu ranges, je te dirais qui tu es”.

France inter le 8 mai 2006

Classé dans : organiser, médias le 8 mai 2006

Pas de commentaire (Laissez un commentaire »)

Pas encore de commentaires.

Laissez un commentaire

XHTML (vous pouvez utiliser les tags suivants) : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong> .