On se motive et on s’organise

Identifier la goutte d’eau qui vous a fait arriver sur ce blog va simplifier votre démarche vers un rangement réussi. Peu importe que ce soit une chute due à un truc qui traîne, un rendez-vous manqué pour avoir cherché les clefs de voiture pendant 20 minutes, une énième discussion à ce sujet avec votre mari ou la xième fois que vous demandez à vos enfants de ranger leur chambre…

Réussir n’est pas si difficile qu’on peut le craindre. Une simple question à se poser : qu’est ce qui nous fait perdre…  avec ses 4 compléments : perdre de l’argent ? perdre du temps ? perdre de l’espace ? perdre de l’énergie ?

Vous n’êtes pas encore assez motivé ? Voici quelques “coups de fouet” supplémentaires :

  • Quelles sont les 3 raisons profondes de cette envie  (ou besoin !) de rangement ? Décrire clairement votre objectif vous aidera à l’atteindre dès que vous flancherez !
  • Avez-vous délimité votre territoire dans votre domicile et la place qui y est la vôtre ?
  • Le désordre affecte-t-il votre moral, votre santé, ceux de vos proches ?
  • Quelles sont vos plus mauvaises habitudes créatrices de désordre ? Les lister vous aidera à les abandonner. Quand vous n’aurez plus rien à y rayer, vous n’aurez plus que de bonnes habitudes !
  • Savoir dire non ! Par exemple : qu’est-ce qu’un cadeau ? Un objet qui doit plaire et rendre heureux. Si les deux ne sont pas respectés, refuser ou s’en débarrasser…
  • Quelle est la meilleure idée d’organisation que vous avez eue ?
  • Pourquoi ne pas l’avoir appliquée à d’autres postes ?
  • Quelles sont les 3 récompenses que vous vous octroierez après chaque réussite ? Choisissez ce que vous aimez et ne vous accordez pas habituellement… Vaisselle en porcelaine, argenterie, sortie dans un grand restaurant, petit week-end à deux…

Bon, maintenant il n’y a “plus qu’à”… A se décider, à s’y mettre, à s’en tenir à sa décision. Vous verrez, tout cela est beaucoup plus gratifiant que vous ne l’imaginez aujourd’hui !

Et n’oubliez pas de programmer des étapes pour bénéficier des récompenses prévues…

Classé dans : organiser, désencombrer, ranger, gagner de la place le 20 août 2012

Organiser la cuisine

Faut-il une grande cuisine pour être un grand cuisinier?

Pas du tout! Les grands chefs, tels qu’on les voit de plus en plus, officient dans des espaces très réduits mais super organisés, avec juste les ustensiles dont ils ont besoin. Nos plans de travail sont trop souvent encombrés - au contraire d’une cuisine pratique, fonctionnelle, avec chaque chose à sa place et une place pour chaque chose. Comment y parvenir?

1. Se désencombrer sans douleur :

- libérer au maximum l’espace horizontal, ce qui rend le nettoyage des plans de travail plus rapide;

- voir ce que l’on utilise vraiment, et à quelle fréquence. Garder à portée de main uniquement ce qui sert tous les jours;

- éliminer ce qui est en double comme ce qui ne fonctionne plus, ce qui est cassé, dépareillé, inutilisé et inutilisable ou dont on a plus envie;

- fuir les gadgets, c’est à dire ce qui “ne sert qu’à ça” type coupe oeuf, couteau à pizza, machine à crêpes, à pop corn, tagine électrique… Bref, tout ce qui ne sort du placard qu’une fois dans l’année et qu’un objet courant peut facilement remplacer.

- trier les boites hermétiques! Eliminer les abîmées et celles qui ont perdu leur couvercle, les tailles idiotes, etc… Préférer les formes carrées plus ergonomiques.

2. Organiser l’espace :

- regrouper les ustensiles et appareils par thème, selon leur destination et la manière dont on s’en sert: tout pour le petit déjeuner, tout pour la pâtisserie, tout pour la conservation.

- spécialiser les tiroirs, avec des séparateurs ou des boites pour un rangement plus rationnel. Attention aux couteaux! Leur réserver un tiroir hors de portée des enfants.

3. Optimiser l’espace disponible :

- utiliser les interstices vides ou, mieux, prévoir un espace entre 2 meubles pour y ranger les planches à découper, les plateaux et les sets de table.

- adapter les étagères à la hauteur des récipients et en fonction de votre taille. En ajouter une, permet de gagner un rangement supplémentaire ou d’éviter les empilements.

- privilégier les ustensiles empilables comme les casseroles et les poëles à manche amovible.

Classé dans : organiser, désencombrer, ranger, gagner de la place le 18 septembre 2011

On emménage….Tout va bien, merci!

Emménager dans une nouvelle demeure, que ce soit un simple studio ou une grande maison, devrait être des plus excitants! Pourtant, comme cela implique forçément de déménager du logement précedent, cela s’avère souvent très stressant. Faute d’avoir acquis de nouveaux repères, on s’appuie sur les anciens - ce qui ne fonctionne pas!

Pour un emménagement rapide et zen, préparez-le soigneusement. Plus vous aurez consacré de temps au déménagement, plus l’emménagement sera rapide - avec un temps d’installation inversement proportionnel. Un simple exemple : emballer soi-même ses affaires est fastidieux, mais cela permet de les trier - ce qu’un déménageur ne pourra jamais faire à votre place - et donc, facilite et accélère leur rangement.

  1. L’idéal anti-stress : préparer l’espace au maximum pour s’accueillir. D’abord, se procurer un plan coté du nouvel espace - ou le relever soi-même si ce n’est pas possible, ce qui arrive pour les constructions anciennes.
  2. Etudier soigneusement ce plan pour se familiariser avec les lieux et prévoir l’emplacement des meubles - il sera possible de changer d’avis quand on se sera créé de nouveaux repères. Ne pas essayer de refaire à l’identique : une commode qui était dans la chambre peut trouver un usage différent et une meilleure place dans l’entrée.
  3. Au-delà de 2 pièces, l’espace doit être balisé pour faciliter le travail des déménageurs - ou des amis qui vous aident.
  • Pour éviter la confusion générale et une perte de temps, assigner une couleur ou une dénomination par pièce et étiqueter de même les meubles et cartons en fonction de la pièce de destination.
  • Pour ne pas entendre vingt fois “et ça, on le met où?”, faire des photos des gros meubles et les scotcher à l’endroit que vous aurez choisi.

La veille du déménagement :

  • baliser l’espace.
  • aménager la cave pour qu’elle soit prête à recevoir ce qui sera stocké.
  • nettoyer les placards destinés à accueillir vaisselle, nourriture et vêtements.
  • chauffer en hiver.
  • s’assurer qu’il y a bien eau et électricité, vérifier les ampoules et mettre du papier dans les toilettes.
  • Si possible, installer rideaux, tapis, nourriture et boissons pour se sentir déjà chez soi.

Tous ces conseils vous laisseront le temps d’ouvrir vos cartons au fur et à mesure de leur arrivée. Sinon, tout le déménagement livré, vider ses cartons immédiatement et s’en débarrasser.

Et aussi…Très important : avant de tout emballer, prévoir un “kit de survie” par personne. A la fin de la journée, on doit pouvoir manger, dormir, se laver et se changer sans avoir à ouvrir 15 cartons pour trouver une brosse à dents, un couteau ou le doudou du petit….

On est alors tout à fait prêt à profiter de son intérieur et de fignoler sa décoration!

Classé dans : organiser, harmoniser, déménager, désencombrer, ranger le 26 juin 2011

L’été arrive, on actualise son dressing

Avec le printemps, nous avons tous des envies de changement-même si le temps est incertain! Et puis le calendrier ne ment pas : l’été arrive…

Que le changement de garde-robe passe par un tour à la cave ou une simple permutation haut/bas dans la penderie, il implique obligatoirement un tri des vêtements, ceux à ranger comme ceux à ressortir…

Quelques mesures faciles pour réussir ce tri sans peine :

  1. vider l’armoire, la penderie, les tiroirs sur le lit et commencer par trier les vêtements et accessoires à stocker jusqu’à la fin de l’été;
  2. mettre de coté ceux qui n’ont pas été portés et/ou qui ne le seront plus pour, selon leur état, les supprimer, les donner ou les vendre;
  3. sélectionner ceux qui nécessitent un nettoyage et/ou des réparations et les porter rapidement chez le teinturier, le cordonnier ou la couturière;
  4. penser à faire de même pour ce que l’on ressort, si cela n’a pas été fait au dernier changement de saison.

Il ne reste plus qu’à organiser le dressing : suspendre et plier selon l’espace dont vous disposez, afin de choisir sans hésitation ni difficulté la tenue du jour.

Classé dans : organiser, désencombrer, ranger, gagner de la place le 3 mai 2011

Consommer mieux pour ne plus s’encombrer….

“Comment en suis-je arrivé(e) là ?” “Être autant encombré(e), comment est-ce possible ?” Ces phrases, je les entends à chaque chantier ! Et la question  est légitime, car cet envahissement est sournois… On ne voit rien venir, tout va bien et, tout d’un coup, trop c’est trop ! A trop jouer le jeu de la consommation à outrance, on finit par ne plus faire la différence entre envie et besoin, on s’enfonce dans la désorganisation et l’encombrement. L’argent est aussi un facteur essentiel dans ce processus d’encombrement : si l’on achète trop, c’est presque toujours parce que c’était pas cher ; et si l’on culpabilise à l’idée de se débarrasser de quelque chose, c’est souvent parce qu’on l’a payé cher.

N’est-il pas temps de réagir ?

La crise actuelle peut ici nous aider, en nous amenant à revoir à la baisse notre mode de consommation, sans pour autant se limiter de façon excessive ou revenir au troc ! La solution n’est pas de passer d’un extrême à l’autre, voire de se frustrer par peur du lendemain. Il s’agit simplement de faire preuve de bon sens, de consommer plus juste, c’est-à-dire selon ses vrais besoins et ses envies profondes.

Eviter de s’encombrer et faire des économies, c’est possible, en consommant de façon plus raisonnée. Bénéfice secondaire, en étant plus exigeants avec nous-mêmes, nous serons aussi plus responsables, pour notre bien et celui de la planète. Et, peu à peu, l’offre évoluera en fonction de notre demande.
Le premier pas consiste en un état des lieux exhaustif. Pour cela, il faut :

  • vider ses placards et ses tiroirs;
  • trier et en rassembler le contenu par thème.  Il n’est pas rare de retrouver 8 paquets d’enveloppes, tous entamés, des ampoules de toutes sortes dont la moitié ne correspondent plus aux douilles de nos lampes, des sacs plastiques en surnombre, stockés depuis des mois par habitude, etc.

Visualiser ses stocks amène à de prendre conscience de ses habitudes de consommation. Cela permet ensuite d’acheter plus juste :

  • on s’en tient à une liste de courses nécessaires et utiles, au lieu d’acheter ce que l’on a déjà parfois en surnombre;
  • on privilégie un produit plus cher mais de meilleure qualité, qui nous fera plus d’usage;
  • on gagne du temps, de l’énergie, de l’argent et de l’espace en évitant des achats inutiles qui, en plus, nous encombreront.

Alors, on s’y met ?

Classé dans : organiser, désencombrer, gagner de la place le 28 janvier 2011